La TVA et l’âge légal de la retraite en hausse, le Kremlin veut combler les trous du budget

Kremlin a réservé le mois de juin aux annonces désagréables @lefilfrancorussLe Kremlin a réservé le mois de juin aux annonces désagréables. Les indicateurs économiques sont orientés à la baisse. L’agence de notation Fitch vient d’abaisser ses prévisions pour la croissance russe, elle ne serait plus que de 1,8% en 2018 contre 2% attendus auparavant. Tandis que l’inflation reste proche de 4,4% au mois de juin 2018, calculée sur douze mois glissants. En 2019 la croissance serait de 1,9% avec une inflation prévue à 4,5%.
Avec cette baisse Fitch reste encore un peu plus optimiste que la BERD qui avait déjà réduit les prévisions de croissance russe à 1,5% pour 2018 et 2019. Le ministère de l’Economie russe va encore plus loin prévoyant désormais une croissance de 1,4% seulement pour 2019. Accompagnés d’une inflation en hausse, ces chiffres laissent présager quelques moments difficiles pour l’économie et surtout pour les consommateurs.
Les dépenses publiques restent supérieures aux recettes depuis plusieurs années, notamment à cause des impératifs des guerres en Ukraine et en Syrie. L’Etat russe comble le déficit en prélevant sur ses réserves constituées avec la rente pétrolière. Près de 30 milliards de dollars ont été ponctionnés en 2015, autant en 2016, encore 16 milliards de dollars en 2017. Mais ces réserves s’épuisent sans se renouveler.
Pour combler les caisses le gouvernement vient d’annoncer plusieurs mesures fortes. La hausse de la TVA d’abord. De 18% aujourd’hui elle passera à 20% au 1er janvier 2019. Cette disposition devrait apporter 8 milliards d’euros dans le budget chaque année. Les analystes de Forbes ont dressé la liste des conséquences prévisibles. Dont une amélioration des résultats des entreprises travaillant comme sous-traitants du secteur public. Le secteur public devrait profiter des financements supplémentaires grâce à une partie de la TVA supplémentaire récoltée, les commandes publiques devraient donc augmenter. En revanche les résultats des entreprises travaillant pour le grand public seraient affectés. Les commerçants vont devoir augmenter les prix de détail pour préserver leur marge. Cela devrait générer une nouvelle hausse de l’inflation et une baisse du pouvoir d’achat des consommateurs.
Autre mesure spectaculaire, l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite est désormais programmée. Aujourd’hui l’âge légal est de 60 ans pour les hommes et 55 ans pour les femmes, il passera à 65 ans pour les hommes et 63 ans pour les femmes à partir de 2019…

Vous avez lu une partie de l’article publié dans le Fil Franco-Russe N°162, le reste est réservé aux abonnés. Pour lire l’article en totalité et recevoir nos prochaines éditions : Profitez de notre offre d’essai gratuit

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.