Des entreprises parapubliques russes bientôt visées par de nouvelles sanctions internationales ?

Le rapport CAATSA provoque des remous à MoscouLe rapport CAATSA provoque des remous à Moscou. Elaboré dans le cadre de la « Loi pour contrer les adversaires de l’Amérique au moyen de sanctions » signée par Donald Trump et publié par le département du Trésor américain, ce « rapport Kremlin » met en lumière les rouages avérés ou présumés, du fonctionnement du régime russe : 210 personnalités dont 114 politiciens et 96 hommes d’affaires.
Le texte dont une partie seulement a été déclassifiée, cherche à disséquer leurs relations avec le président Poutine et d’autres membres de l’élite dirigeante, et identifier d’éventuels signes de corruption dans leurs activités.
Plus intéressant, le rapport analyse la nébuleuse des grandes entreprises parapubliques : les compagnies dont l’Etat russe détient au moins 25% et dont le chiffre d’affaires 2016 est de 2 milliards de dollars ou plus…

Vous avez lu une partie de l’article, le reste est réservé aux abonnés. Ce texte a été publié dans le Fil Franco-Russe N°157. Pour lire l’article en totalité et recevoir nos prochaines éditions : Profitez de notre offre d’essai gratuit