Ralentie par la crise, la croissance des ventes en ligne reste néanmoins forte en Russie

croissance du marché de e-commerce en Russie a ralenti @lefilfrancorussLa croissance du marché de e-commerce en Russie a ralenti, elle n’était « que » de 13% en 2017 selon l’AKIT, une association des professionnels du secteur qui annonçait auparavant des pronostics à plus 25%.

« Nous espérions un résultat meilleur mais la croissance a été freinée. Le pouvoir d’achat des consommateurs russes à baissé de 9% en 2017 »,

se justifie Alexei Fedorov, président d’AKIT. Les ralentissements les plus importants ont été constatés sur les segments de l’habillement, des chaussures, de l’électroménager et de l’informatique.
Malgré le ralentissement, le marché du e-commerce approchait quand même 15 milliards d’euros l’an dernier. Le panier moyen s’élevait à 12 euros sur les sites de e-commerce russes contre 9,6 euros pour les magasins offline selon les statistiques de l’OFD. Cet opérateur collecte et transmet au fisc les relevés en ligne des caisses enregistreuses, obligatoires y compris pour le commerce électronique en Russie. Il a analysé 97 millions de transactions qui avaient transité par son réseau.
Les ventes transfrontalières ont drainé…

Vous avez lu une partie de l’article, le reste est réservé aux abonnés. Ce texte a été publié dans le Fil Franco-Russe N°161. Pour lire l’article en totalité et recevoir nos prochaines éditions : Profitez de notre offre d’essai gratuit

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.