La Commission européenne pointe des spots de contrefaçon gérés par des protégés de Poutine

Gorbushkin Dvor Dubrovka @lefilfrancorussLa Commission européenne a pointé de doigt les marchés couverts Gorbushkin Dvor et Dubrovka à Moscou : ce sont les deux principales plateformes « physiques » de distribution de la contrefaçon en Russie.
Situé dans le quartier Fili à l’ouest de la capitale, le marché Gorbushkin Dvor ou Gorbushka est depuis longtemps célèbre pour son offre de produits électroniques et équipements de la maison à bas prix. C’est aussi un lieu de distribution de parfums et des articles de mode issus de la contrefaçon. La majorité des articles proviennent de Chine, introduits en Russie à travers le Kazakhstan. Il n’y a plus de contrôle douanier à la frontière kazakhe depuis la signature du traité de l’Union économique eurasienne en 2015
Le marché couvert de Dubrovka présente un cas différent, c’est un lieu de distribution mais aussi de fabrication de bon nombre de contrefaçons. Situé sur une zone industrielle dans le sud-est de Moscou, ce hangar de 180 000 m² abrite un grand nombre d’artisans et ateliers spécialisés dans la contrefaçon, originaires du Sud-Est asiatique pour la plupart, et qui ont été chassés des autres sites de la capitale. Après la fermeture du célèbre marché couvert Tcherkizovsky en 2009, la plus grande partie des marchands et des artisans ont déménagé à Dubrovka.
Le marché de Dubrovka est spécialisé sur les segments de la mode, des chaussures, des accessoires, des parfums et des cosmétiques, du linge de maison etc. Les échoppes proposent un mélange d’articles avec et sans marques, avec une préférence pour des contrefaçons. Les publicités de Dubrovka vantent d’ailleurs « des articles de mode analogues des grandes marques mais pour des prix doux ». Les règles sont posées. Pourtant les propriétaires du marché ne sont pas inquiétés et gardent l’anonymat. Les experts croient connaître leurs noms : il s’agit de God Nissanov et de Zarakh Iliev. Les deux hommes d’affaires opèrent plusieurs investissements immobiliers à Moscou…

Vous avez lu une partie de l’article publié dans le Fil Franco-Russe N°166, le reste est réservé aux abonnés. Pour lire l’article en totalité et recevoir nos prochaines éditions : Profitez de notre offre d’essai gratuit

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.